Je reçois souvent des demandes et des questions concernant la domotique et le Raspberry Pi : Par où commencer ? Pourquoi utiliser un Raspberry Pi ? Quels sont les différents projets de domotique possibles ? etc..

Dans cet article, j’aimerai donc vous parler de la domotique et de la manière dont il est possible d’utiliser le Raspberry Pi pour en faire.

Avant toute chose, qu’est-ce que la domotique ?

Pour faire simple, la domotique est un ensemble de techniques utilisant l’électronique et l’informatique pour automatiser son domicile.

A l’origine, la domotique avait pour but d’automatiser sa maison : Ouverture/Fermeture des volets, du portail électrique ; Gestion du chauffage, de l’éclairage, …

Avec les nouvelles technologies, il est possible d’aller beaucoup plus loin dans l’automatisation de sa maison. Et tout cela a pour but d’améliorer 3 points de notre domicile :

– Le confort

Quelques exemples : Ouvrir le portail automatiquement, ouvrir/fermer les volets de manière automatique en fonction de l’heure, démarrer le robot-aspirateur automatiquement quand je sors de chez moi, …

Voici une vidéo de Fibaro qui vous montre quelques possibilités de la domotique : https://youtu.be/Zr-sBGi2tlQ

– La sécurité

Installer une caméra et recevoir une notification quand un intrus est détecté, pouvoir avoir accès en temps réel à la caméra, couper automatiquement l’arrivée d’eau en cas de détection d’une fuite, ou simuler votre présence quand êtes en vacance pour dissuader d’éventuels cambrioleurs (allumer les lumières, ouvrir/fermer les volets même quand vous n’êtes pas là pour simuler votre présence)

– La consommation d’énergie

En automatisant les volets et le chauffage, vous pouvez économiser facilement de l’énergie et potentiellement beaucoup d’argent.

Un exemple simple est :

  • Vous partez au travail le matin
  • Le chauffage de votre maison se coupe automatiquement
  • Il se réactive une ou deux heures avant que vous ne rentriez
  • Et dans le cas où vous rentrez plus tôt du travail, il vous est tout à fait possible de l’activer à distance.

Comment fonctionne un système domotique ?

Avant de parler du Raspberry Pi, il est important de comprendre comment est fait un système domotique :

Un système domotique fonctionne avec 3 éléments : Le cerveau, les capteurs et les actionneurs.

Pour schématiser :

Quand les capteurs reçoivent une information, elle est envoyée au cerveau, qui traite l’information et si besoin, il active l’actionneur.

Dans le cas concret d’un système domotique :

  • Le capteur de mouvement situé au niveau de votre porte d’entrée détecte un mouvement, il envoie ces informations au cerveau.
  • Le cerveau sait que : Lorsqu’un mouvement est detecté dans ce capteur, il faut activer l’actionneur “Lumière du salon”
  • L’actionneur “Lumière du salon” est activé, la lumière s’est allumée automatiquement dans votre salon.

A quoi sert le Raspberry Pi dans un système domotique ?

A votre avis, le Raspberry Pi va plutôt servir de cerveau ? de capteur ? ou d’actionneur ?

La réponse est qu’il peut être utilisé pour les 3 ! C’est pour cela qu’il est très utilisé en domotique.

Pour le cerveau, il permet de remplacer une box domotique. En installant des systèmes d’exploitation OpenSource comme Home Assistant, cela vous permet d’avoir une box domotique qui est souvent plus personnalisable, moins chère, mais, il faut le dire, un peu plus complexe d’utilisation.

En ce qui concerne les capteurs, il est possible d’en installer sur le Raspberry Pi et de mettre en place un programme qui permettra d’envoyer les informations de ce capteur à votre box domotique.

Le Fibaro Motion Sensor

Pour un exemple plus concret : Si vous souhaitez un capteur de mouvement compatible pour la domotique, vous pouvez choisir un capteur comme Fibaro Motion Sensor qui est facile et rapide à installer mais qui coûte entre 50 et 60 €. Ou fabriquer votre capteur de mouvement domotique avec un Raspberry Pi Zero, quelques câbles, et un capteur PIR pour 15/25 €.

Cela fonctionne globalement de la même manière pour les actionneurs.

L’inconvénient de cette méthode est qu’elle demande des compétences plus poussées pour la mise en place. Mais si vous n’avez pas peur d’apprendre et bidouiller, cela vaut vraiment le coût !

Faut-il n’utiliser que des Raspberry Pi pour toute sa domotique ?

Dans l’idée, c’est possible.
En pratique, je le déconseille.

Le plus pratique avec un Raspberry Pi pour la domotique est d’en faire une box domotique. Cela permet d’avoir beaucoup plus de possibilités et le contrôle complet de sa domotique et des différentes automatisations. Vous pouvez alors personnaliser et mettre en place des scénarios précis en fonction de vos besoins.

En revanche, il est souvent plus pratique d’utiliser des capteurs et actionneurs déjà conçus pour la domotique (il y a tout de même quelques exceptions.)

Par exemple, même s’il est possible de transformer son Raspberry Pi en capteur d’humidité ou de luminosité, l’utilisation d’un capteur venant d’un constructeur comme Aeotec (utilisant le protocole Z-Wave) facilite beaucoup sa mise en place.

En conclusion…

En conclusion, je conseille donc d’utiliser un Raspberry Pi comme “cerveau” (box domotique) qui servira à contrôler tous les capteurs et actionneurs venant de constructeurs tiers (Philips HUE pour les lumières, TP-Link pour les prises, Aeotec/Fibaro pours les capteurs, …)

Dans tous les cas, si vous souhaitez utiliser un Raspberry Pi pour domotiser votre maison, il est important de savoir l’utiliser et connaître certains fondamentaux comme l’installation de système d’exploitation, l’utilisation du terminal Linux, coder et exécuter un script Python, utiliser les GPIOs, …

J’ai créé une formation à ce sujet que vous pouvez retrouver ici, mais vous pouvez aussi apprendre toutes ces compétences en autodidacte avec du temps et de la motivation.

Partager

A propos de l'auteur

Laissez-nous un commentaire !