Raspberry Pi

Raspberry Pi 2 Raspberry Pi 2 Cliquez ici pour plus d'informations
Kit-de-dmarrage-Raspberry-Pi-2---Type-B-_2053 Kit de démarrage Raspberry Pi 2 Cliquez ici pour plus d'informations



Qu’est-ce-qu’une Raspberry Pi ?

Dès l’annonce de sa sortie, ce petit appareil a suscité l’intérêt des passionnés de bidouillage électronique et des mordus d’informatique. Mais la question est de savoir ce qu’est réellement le Raspberry Pi.

Le Raspberry Pi est un nano-ordinateur ou micro-ordinateur (ordinateur de très petite taille, proche de la taille d’une carte de crédit) mono-carte (toutes les composantes de l’ordinateur sont fixées sur une seule carte qui fait office de support). Le Raspberry Pi est une invention de la fondation du même nom et a pour principal objectif d’encourager les étudiants et toutes personnes ayant le temps et la motivation, à se lancer dans la programmation informatique. Accessoirement, le Raspberry Pi a été créé afin qu’un grand nombre personnes, particulièrement ceux qui résident dans les pays pauvres,puissent accéder à des ressources informatiques à très bas prix (le Raspberry Pi étant commercialisé aux alentours d’une vingtaine ou trentaine d’euros selon le modèle).
L’appareil est doté d’un processeur ARM dont l’architecture de base est similaire à celle des processeurs de téléphones portables Android et il existe deux modèles de Raspberry Pi, le modèle A et le modèle B qui différent de par leur mémoire vive et leurs connectiques.

Les utilisations possibles d’une Raspberry Pi

Les utilisations du Raspberry Pi en électroniques ont aussi nombreuses que variées. L’appareil peut être utilisé dans le cadre de projets robotiques (création d’automates, de robots commandés, d’hélicoptères ou drones etc…), dans le cadre de projets domotiques (systèmes de contrôles de luminosité, de chauffage, d’ouverture et fermeture de robinet ou de porte de garage, systèmes de reconnaissance vocale etc…).

De même en informatique, les possibilités d’utilisation du Raspberry Pi sont très vastes. L’appareil tout à fait tenir la fonction de différents serveurs : web pour héberger un ou plusieurs sites web, de serveur webcam (pouvant servir de système de caméra de surveillance), de serveur de fichiers pour pouvoir stocker de données (textes, multimédias et autres…) et y accéder grâce à internet, ou encore de serveur de téléchargement en substitution à l’ordinateur traditionnel (ce qui permet de réduire la consommation d’énergie et l’utilisation de l’ordinateur).

Avec le Raspberry Pi, les possibilités sont presque infinies avec comme seules limites l’imagination et les capacités de l’appareil.

Les différents modèles de Raspberry Pi

Initialement, le Raspberry Pi était distribué sous deux modèles à savoir le modèle A et B. Mais par la suite,en raison du succès des appareils et des possibilités d’améliorations, deux nouveaux modèles ont été sorties : le modèle A+ et B+.
Les différences entre les deux modèles s’observent essentiellement au niveau de la composition des appareils et de leur capacité. En effet, si les modèles de la famille B destinés aux projets plus importants et plus exigeants en ressources sont très appréciés pour la qualité du matériel (beaucoup plus de connectiques) et pour leur performance (capable de traiter davantage de textes et de multimédias), les modèles de la famille A quant à eux, sont moins prisés à cause du nombre beaucoup moins important de connectiques (absence de port Ethernet) et de leur performance moins élevée (mémoire vive inférieure). Toutefois, la taille plus petite des modèles de la famille A constitue un avantage dans les projets embarqués.
Outre les différents modèles de la famille A et B, il existe un modèle beaucoup plus récent de Raspberry Pi : le Raspberry Pi 2 qui constitue la deuxième génération de Raspberry Pi avec des améliorations considérables.

Une révolution : Le Raspberry Pi 2

Le Raspberry Pi n’échappe pas aux efforts d’innovation. A peine quatre ans après avoir sorti son appareil révolutionnaire, la fondation sort une nouvelle génération de Raspberry Pi : le Raspberry Pi 2. Disponible depuis février 2015, le Raspberry Pi 2 se présente déjà comme une véritable merveille de technologie.
Largement inspiré du modèle B+, le Raspberry Pi 2 garde tout ce qui a fait le succès de son prédécesseur (qualité du matériel, performance) en y apportant des améliorations notoires, comme les 4 processeurs ARM v7 cadencés à 900Mhz et la mémoire vive double pouvant aller jusqu’à 1Go. Performance (environ six fois plus performant que le modèle B+)et puissance sont les deux arguments majeurs du Raspberry Pi 2. A ces arguments de choc vient s’ajouter un prix inchangé d’environ une trentaine d’euros.
Le Raspberry Pi 2 marque la transition entre les nano-ordinateurs à usages classiques (domotique, robotique, ordinateur simple…) et les nano-ordinateurs surpuissants capables de faire tourner de lourdes applications comme les jeux vidéo ou les fichiers multimédias… très gourmandes en ressources.

Le Raspberry Pi 2 Modèle B

L’amélioration ne s’arrête pas chez Raspberry Pi. Pour répondre aux attentes des utilisateurs qui sont toujours en quête de plus de puissance, quelques mois après la sortie du Raspberry Pi 2, la fondation sort le modèle B du Raspberry Pi 2. Modèle qui s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux amateurs (sous réserve d’avoir quelques connaissances en lignes de commandes).
Le modèle B du Raspberry Pi 2 se veut être beaucoup plus performant et puissant que son prédécesseur, notamment grâce à l’ajout d’un contrôleur graphique Broadcom Videocore IV, l’élément qui permet les capacités graphiques et d’interface du Raspberry Pi 2.En plus de l’amélioration à 10/100 du port Ethernet, de nouvelles connectiques ont été ajoutées dans le Raspberry Pi 2 B, qui dispose désormais de quatre ports USB 2.0.
Si le Raspberry Pi 2 permet d’ouvrir des applications gourmandes en ressources, le modèle B lui donne la possibilité de faire bien plus, particulièrement développer de grands projets(programmes complexes, systèmes d’exploitation…), lire des vidéos en haute définition (full HD 1080p) etc…

Conseils pour les débutants

Quel que soit le modèle (A, A+, B, B+, Pi ou Pi 2), à la commande, l’appareil est généralement livré nu, sans aucun accessoire et sans aucun logiciel ni application préinstallée, ce qui est d’ailleurs impossible étant donné l’absence de périphérique de stockage.La première chose à faire après avoir obtenu un Raspberry Pi est donc d’acquérir tous les accessoires indispensables pour faire démarrer l’appareil et pour pouvoir en profiter au maximum. Ces accessoires sont : l’alimentation et la carte mémoire.
Le choix de l’alimentation se fera en fonction du modèle de Raspberry Pi à disposition. Plus le modèle est performant ou riche en connectique, plus l’alimentation devra être puissante. Il est vivement conseillé de choisir une alimentation supérieure ou égale à 2000Ma.Quant au choix de la carte mémoire (plus particulièrement la carte SD), celle-ci se fera selon deux critères : la fiabilité (qui correspond à la durée de vie de la carte et à sa vitesse de lecture/d’écriture) et la capacité de stockage (allant de 16Go à 32Go). Plus le projet sera important plus la capacité de stockage devra être grande.
Une fois la carte mémoire acquise, un système d’exploitation peut y être installé. Toutefois, l’opération peut être assez difficile pour les débutants. Il est donc recommandé de passer par un assistant d’installation.

Installer un système d’exploitation sur une Raspberry Pi

Un système d’exploitation est indispensable pour profiter pleinement du potentiel du Raspberry Pi. L’opération pouvant être assez complexe, il est judicieux de passer par un assistant d’installation comme « Noobs ».
Une fois Noobs téléchargé et copié sur la carte mémoire, l’installation se fait automatiquement avec Noobs. La seule chose que l’utilisateur aura à faire, c’est de choisir entre les différents systèmes d’exploitation.
Recourir à Noobs donne la possibilité aux utilisateurs de disposer de deux systèmes d’exploitation sur une même carte mémoire et si besoin est de désinstaller un ou les deux systèmes d’exploitation, l’opération se fait automatiquement après validation par l’utilisateur.

Leave a comment