Vendu à seulement 35 $, le Raspberry Pi s’est écoulé à près de 18 millions d’exemplaires depuis la sortie de son premier modèle en 2012. Véritable phénomène, ce micro-ordinateur révolutionnaire n’a ensuite pas cessé d’évoluer au cours des dernières années pour le plus grand plaisir des passionnés d’informatique. C’est donc le Pi 3 B+ qui vient récemment de faire son apparition avec quelques évolutions que nous allons détailler ici. Nous allons ainsi nous baser sur 3 critères pour le comparer avec son ancienne version ; sa performance, sa connectique et son apparence.

La performance

Raspberry Pi 3 Model B+

L’un des changements les plus flagrants apporté au Raspberry Pi 3 B+ est clairement l’amélioration de son processeur. Le SoC passe du Broadcom BCM2837 au BCM2837B0 et fonctionne désormais avec une fréquence de 1,4 GHz, soit une augmentation d’environ 17% par rapport à la génération précédente qui affichait 1,2GHz. On notera que la puce est toujours accompagnée de ses 1 Go de mémoire vive DDR3. Du côté de la performance graphique cette fois ci, on ne constate pas de réelle amélioration. La vitesse du GPU est la même que celle du Pi 3, il s’agit toujours du VideoCore IV 3D avec un décodage vidéo ainsi qu’une sortie HDMI en Full HD.

Les mises à jour du processeur s’associent à une efficacité thermique perfectionnée pour des gains de performances remarquables en ce qui concerne la navigation. Il est ainsi possible d’avoir plus de fenêtres ouvertes simultanément. Vous pourrez par exemple utiliser un logiciel de traitement de texte, une session Firefox avec plusieurs onglets ouverts et un jeu basse consommation en même temps, le tout sans ralentissements. Les pages Web dynamiques assez lourdes ont quand même encore du mal à être gérées en multi-tâches. Mais étant donné le prix et la taille de l’ordinateur cela n’a rien d’étonnant, on ne peut pas trop en demander non plus.

On notera également qu’il est conseillé de privilégier l’utilisation de Firefox au navigateur Chromium qui est préinstallé. En effet, d’après plusieurs sources ce dernier est bien trop gourmand pour les capacités du PC, ce qui nuit à la fluidité de navigation et cause des ralentissements.

La connectique

En plus de l’amélioration de ses performances, le Raspberry Pi 3 B+ a également progressé dans sa capacité à se connecter aux réseaux. Il peut désormais s’alimenter via le Power over Ethernet (PoE) à l’aide d’une extension HAT, ce qui permet de l’utiliser sans être branché à une prise et sans batterie. Le port Ethernet a donc de ce fait été changé pour un modèle plus rapide et prend maintenant en charge le protocole Gigabit. Il est ainsi capable d’atteindre une vitesse maximale de 315Mbits / sec selon les développeurs.

La mise en réseau sans fil a également été améliorée avec une nouvelle carte Wi-Fi double bande. Ces améliorations sont similaires à celles obtenues avec l’Ethernet. On constate ici une vitesse de téléchargement deux, voire trois fois plus rapide que celle du précédent modèle grâce à une certification réseau 802.11ac. Il est clair que ça n’atteint pas la performance d’une boîte NAS dédiée, mais les capacités que possèdent le Pi B+ sont tout de même remarquables pour son prix et sa taille.

raspberry pi 3 b+ starter pack kit

Pack de démarage complet du Raspberry Pi 3 B+

L’apparence

Le design du Raspberry Pi 3 B + ressemble beaucoup à celui de ses prédécesseurs. Il a en effet dans un premier temps la même taille que le Raspberry Pi 3, à savoir 56 x 85 x 16 mm, et tous les ports restent à leur place. Ce qui semble être logique de la part des développeurs car si les montages et autres ajouts correspondent encore au dernier modèle, il est plus facile pour ses utilisateurs de s’adapter au nouveau.

En termes de ports, le Pi 3 B + est toujours équipé d’un port Ethernet qui comme nous l’avons vu a été amélioré, d’un port HDMI de taille normale, d’un port A / V composite, de quatre ports USB 2.0 ainsi que de connexions pour les câbles ruban de caméra et d’affichage. On remarque aussi qu’il y a maintenant un connecteur à 4 broches placé dans le coin supérieur gauche de la carte de l’ordinateur.

Le changement majeur au niveau de l’apparence est qu’il y a désormais une grande plaque en métal marquée du logo Raspberry Pi à côté du processeur. Il s’agit du nouveau bouclier RF du Pi qui couvre les composants réseau et permet au B + de répondre aux exigences de conformité de la FCC. Pour les entreprises qui cherchent à intégrer le Raspberry Pi dans leurs produits IoT, cela raccourcit considérablement le processus de test pour l’approbation de la FCC, permettant ainsi une mise sur le marché plus rapide.


Pour conclure, le Raspberry Pi 3 B+ ne change pas énormément de son prédécesseur, il s’agit tout bonnement d’une version plus aboutie du Pi 3. Les principales améliorations sont le renforcement du processeur et la mise en réseau plus rapide grâce à une meilleure connectique, qui rendent certaines opérations beaucoup moins fastidieuses qu’avec les appareils Raspberry Pi précédents. L’utilisateur peut ainsi profiter d’une expérience de navigation plus fluide et plus agréable.

Le Raspberry Pi 3 B + est donc un très bon appareil pour son prix extrêmement faible de 35 $. Il peut parfaitement faire office d’ordinateur de bureau avec des fonctionnalités fiables malgré ses quelques limitations. Et même si cette évolution du Pi 3 ne constitue pas un grand pas en avant d’un point de vue technologique, cela reste le perfectionnement d’une machine déjà excellente au niveau qualité/prix.

100%
100%
Note de l'article
  • Note des lecteurs (21 Votes)
    6
Partager

A propos de l'auteur

Raspberry Pi France

Laissez-nous un commentaire !