Depuis 2012, le Raspberry Pi connaît un succès constant, au gré de la parution des différentes versions qui ont jalonné son histoire.

Ordinateurs miniatures (nano ordinateurs), les Raspberry Pi ont initialement été conçus pour servir dans l’apprentissage de la programmation. Très simples dans leur structure, ils regroupent autour du processeur et de la carte mère les seuls composants essentiels pour lui permettre de fonctionner (mémoire, connectique, alimentation). L’ensemble est très compact et consomme donc très peu d’énergie. Les Raspberry Pi peuvent quand même faire tourner une grande majorité des systèmes d’exploitation (les plus utilisés restent Ubuntu Mate et Raspbian.)

La fondation Raspberry Pi vient juste d’enrichir sa gamme en lançant son dernier modèle de nano ordinateur : le Raspberry Pi 3 A+. Cela faisait maintenant 4 ans qu’une version allégée n’était pas sortie.

Cette version reprend dans les grandes lignes les caractéristiques du modèle 3 B+, mais dans un format similaire au Raspberry Pi 1 A+, et surtout moins cher.

Les caractéristiques techniques de ce nouveau modèle sont en effet presque équivalentes au Pi 3 B+ avec en plus la présence du WiFi rapide, du Bluetooth 4.2 et de multiples sorties. Pour autant, cette troisième version du mini PC ne fait guère de compromis et offre plus de puissance, de connectivité et de possibilités d’extension.

Ses principales améliorations résident dans le renforcement du processeur d’une part, et dans la mise en réseau plus rapide d’autre part grâce à une meilleure connectique, ce qui rend certaines opérations beaucoup moins fastidieuses qu’avec les modèles précédents.

La puissance toujours au rendez-vous avec le Raspberry Pi 3 A+

Le Raspberry Pi 3 A+ intègre le même SoC Broadcom BCM2837B0 que le Pi 3 B+, à quatre cœurs cadencés à 1.4 Ghz (Cortex-A53 64 bit @ 1,4 GHz). La puissance est donc bien là. Mais le A+ ne dispose toutefois que de 512 Mo de RAM et non de 1 Go comme le B+.

Allégement du prix et du volume obligent, il ne dispose plus que d’un seul port USB et ne comporte plus de port Ethernet. Le système d’élimination de la chaleur a encore été optimisé, tout comme le boot USB.

A part cela, il n’y a que peu de différences notables avec la version B+, l’ensemble restant quand même moins cher à l’achat.

Au final, ses caractéristiques principales sont les suivantes:

  • 1.4GHz 64-bit quad-core ARM Cortex-A53;
  • 512MB LPDDR2 SDRAM;
  • WiFi 802.11 b/g/n/ac et Bluetooth 4.2 Low Energy;
  • Boot USB renforcé;
  • Gestion de la chaleur améliorée.

Ce modèle répond aux attentes des utilisateurs qui espéraient voir arriver un jour une version A+ qui manquait encore dans la gamme des modèles Pi 2 ou Pi 3. Les voilà désormais comblés.

Un modèle encore plus facilement connectable

Côté connectique, le WiFi 802.11 b/g/n/ac et le Bluetooth 4.2 Low Energy permettent dorénavant une connexion facilitée en natif sans avoir besoin de rajouter des extensions comme dans les versions précédentes du Pi A+. Voilà qui va fluidifier le travail !

En revanche, comme nous l’avons dit précédemment, conséquence de l’allégement, un seul port USB 2.0 est proposé contre 4 pour le Raspberry Pi 3 B+, et la prise RJ45 a été retirée. C’est évidemment moins que le 3B+, beaucoup mieux loti dans ce domaine, mais bien suffisant pour la plupart des utilisations.

Comme d’habitude, l’alimentation micro USB est toujours présente, ainsi que l’emplacement Micro SD pour l’installation du système d’exploitation et le stockage des données, le connecteur GPIO à 40 broches, le port HDMI, la prise audio et le connecteur CSI/DSI pour brancher une caméra ou un écran tactile. Les fondamentaux sont donc préservés de ce coté.

Et encore plus petit et plus léger !

L’une des principales améliorations du Raspberry Pi 3 A+ est donc sa taille. Plus petit qu’une carte de crédit, son format réduit est de 65 x 56 mm, contre 65 x 86 mm sur le Pi 3 B+. De quoi trouver sa place dans n’importe quel endroit et pour n’importe quelle application.

Ainsi, comme ses prédécesseurs, le Raspberry Pi 3 A+ pourra permettre à ses utilisateurs toutes les fantaisies électroniques: console de jeu rétro, lecteur multimédia, de salon, centrale domotique, drone, émetteur radio, etc. Mais ce modèle peut tout aussi bien servir de machine de bureau ! La seule limite est encore une fois l’imagination des propriétaires !

100%
100%
Le Pi 3 A+ peut-être très pratique
en fonction de l'utilisation que
l'on en fait !

Le Raspberry Pi 3 A+ ne propose pas de changements majeurs par rapport à son prédécesseur, mais il présente une version plus aboutie, c’est tout.

Il reste donc un très bon achat pas cher et se trouve d’ores et déjà disponible chez certains revendeurs pour moins d’une trentaine d’euros ou de dollars. Cela représente quand même 10 dollars de moins que son grand frère, le modèle B+.

Un boîtier adapté sera aussi proposé au début du mois de décembre car il n’existe pas de boîtier spécifique pour le moment. Ce modèle est annoncé comme le dernier de sa série mais Raspberry travaille déjà sur une nouvelle série qui devrait être plus ambitieuse encore, peut-être devons-nous nous préparer au Raspberry Pi 4 ?!

  • Note des lecteurs (1 Votes)
    10
Partager

A propos de l'auteur

Raspberry Pi France

Laissez-nous un commentaire !